Le Maître d'Hôtel Extra

28 mars 2016

La discrimination au travail, « c’est pas joli joli »

Publié par lemaitredhotelextra dans Non classé

Discrimination-dans-le-monde-du-travail20304172

fat waiter-close1

Hélas, notre profession est gangrénée par des directives inadmissibles comme la discrimination.

En effet, tout le monde n’a pas la chance d’être beau comme l’acteur Américain Brad Pitt ou encore belle comme Miss France 2016 pour nos collègues de la gente féminine.

Nous sommes parfois grands, petits, gros, minces, chauves, « vilains », avec des toques, portant des lunettes…

Et nous l’avons pas du tout choisi !

Certes, la présentation du Maître d’Hôtel est très importante, afin de véhiculer une image positive, saine voire jeune, mais ce n’est pas là, l’essentiel.

En effet, l’accueil, le sourire, la ponctualité, la discrétion, la rigueur, la courtoisie, la réactivité, le professionnalisme et la tenue sont également des éléments primordiaux.

Faut-il rappeler qu’une vacation dure le + souvent pas plus de 6 heures, c’est bien entendu un évènement éphémère. 

Aussi, la priorité pour la cliente, c’est avant tout le bon déroulement de sa réception !

Je m’explique, en effet, si l’on prend l’exemple d’un restaurant qui est ouvert environ 270 jours par an, on peut tout à fait comprendre le restaurateur qui exige d’avoir des serveurs minces afin qu’ils puissent passer entre les tables dans une salle exigüe et qu’ils ne transpirent pas à grosses gouttes devant les clients.

Bien évidemment, ce sont 2 métiers différents puisque le 1er est éphémère alors que le second est intemporel.

Au niveau des traiteurs organisateurs de réceptions par exemple, certains dirigeants (notamment dans les grands groupes) n’hésitent pas à prétexter vouloir du personnel jeune soit disant pour véhiculer seulement une image dynamique, dans l’air du temps, alors que la réalité est moins rose.

En effet, c’est l’arbre qui cache la forêt. Ainsi, avoir du personnel jeune, c’est s’assurer qu’une majeure partie ne connaît pas ou peu les tarifs et leurs droits dans la profession. 

A la fois, + malléables, + manipulables, + endurants que les anciens, les jeunes sont aussi forcément moins exigeants et moins regardants sur les tarifs des vacations puisqu’ils travaillent souvent + tout au long de l’année que les anciens.

Mais, n’oublions pas que ce sont nos anciens qui transmettent les précieux savoirs et les techniques aux jeunes et l’interaction générationnelle est capitale.

Alors, je vous le dis, n’allons-nous pas tout droit à notre perte, en laissant ces abus proliférer ?

C’est sur cette interrogation que je vous souhaîte à toutes et à tous une bonne semaine !

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Rodisland |
NEOBUX |
E.C World |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Comment trader le forex
| Enrichissement
| Financement et credit-Offre...